Blog Of Nutrition

Bienvenue sur le BON: pour mieux manger et mieux bouger…..

Au secours : il refuse d’avaler les crudités… 03/09/2010

Filed under: Têtes blondes — Emmanuelle LS @ 1:13
Tags: , ,

C’est la rentrée et c’est décidé : cette année, les enfants vont manger é-qui-li-bré.

Non pas que jusqu’à présent vous les nourrissiez exclusivement de pizza-pâtes-hamburgers et crêpes au fromage surgelées (moi ? leur donner à manger ça ? JAMAIS !!! enfin presque…).

Un des points faibles:  les crudités. Mais votre petit chéri refuse. Il serre les dents, fait mine de s’étouffer voire de vomir, et recrache tout.

Vous avez essayé les classiques: tomates cerise, concombre, carottes râpées. Ça ne passe pas.

Déjà, n’oubliez pas deux règles importantes en matière d’alimentation des enfants:

1)      Pour un  nouvel aliment, toujours proposer une petite quantité (1 tomate cerise, voire une moitié, une rondelle de concombre, etc…).

2)      On ne peut dire d’un enfant qu’il n’aime pas un aliment que si on lui a présenté au moins 10 fois … donc patience.

Découpez des formes différentes : bâtonnets, ronds, cubes. Faites des dessins, des lettres, jouez sur les couleurs…

Certains enfants n’aiment pas la vinaigrette, d’autres adorent : essayez sans et avec.

Ça ne marche pas ? Assaisonnez avec uniquement un peu de sel. Le sel est un bon réhausseur de goût, pas besoin d’en mettre beaucoup pour cela.

Vous pouvez aussi tester des crudités auxquelles de prime abord vous n’auriez pas pensé. Les enfants sont parfois surprenants dans leurs goûts : fenouil, céleri, chou rouge, champignons de Paris, pousses d’épinards, radis.

Toujours rien ? On passe à l’étape suivante, l’accompagner de quelque chose qu’il (elle) aime. Certains vont hurler devant cette liste qui n’est pas de la plus haute qualité diététique. Mais il s’agit de débloquer une situation. Utilisez de petites quantités, pour « attirer ». Nos chers petits sont parfois très butés. Il faut introduire du plaisir dans ce conflit, sinon vous allez passer des soirées à vous arracher les cheveux. Vous pourrez ensuite diminuer les quantités de ces accompagnements, et un jour, il finira par s’en passer.

–         Pain : par exemple les tomates-concombre en sandwich

–         Fromage type Kiri ou Chavroux

–         Gruyère rapé, petits dés de mozzarella

–         Jaune d’œuf dur émietté

–         Crème fraîche

–         Mayonnaise

–         Ketchup

–         Beurre

Sinon, faites une pause et réessayez dans quelques mois. Si ça se trouve, il rentrera de l’école en vous disant, « Maman (Papa), pourquoi ne me fais-tu jamais de salade verte, comme à la cantine ? ». Bah oui, on dit souvent que la salade est trop amère pour les petits, mais petit devient grand.

Publicités